dimanche 13 novembre 2016

La veille de l'éventail




      Le bleu-vert est limpide.
      Je parle des teintes nouvelles.
      Imagine un corps unique comme les vertèbres du mot,
      une articulation infinie par nos mouvements.
      Du dedans, la forme brute que nous nous sommes donnée,
      _ je l'ai serrée sans connaitre, tu l'as greffée d'un éclat inconnu.
      Imagine la plus belle étreinte des distances soupirs,
      devenue la gemme effilée depuis l'étroit,
      depuis le premier abandon.
      Les veines bleues sont toujours là __, c'est le paradoxe rencontré.
      La force du temps se meut sensiblement par des broderies invisibles,
      bruissante comme un large éventail sur la bordure du quai.
      Un signe se déploie, les bras ouverts en eau-forte.