dimanche 2 octobre 2016

Possible impossible par Ingeborg Bachmann. ( La tension du fil sans cesse effort )





(...) Cependant, tout cas d'amour, même le plus quotidien, est un cas limite, que nous devrions, en y regardant de plus près, pouvoir percevoir ou nous efforcer de percevoir. Car dans tout ce que nous faisons, pensons et ressentons, nous aimerions aller parfois jusqu'à l'extrême. En nous s'éveille le désir de transgresser les frontières qui nous sont imposées. Non pour me rétracter, mais pour clarifier mon point de vue, j'ajouterai : cela ne fait pas de doute pour moi que nous devons rester dans l'ordre social, que l'on ne peut sortir de la société, qu'il faut nous confronter les uns aux autres. Mais de l'intérieur des frontières, notre regard tend vers la perfection, l'impossible, l'inaccessible, que cela concerne l'amour, la liberté ou tout autre valeur pure. C'est dans la confrontation du possible et de l'impossible que nous élargissons le champ de nos possibilités. Que nous engendrions cette tension, au contact de laquelle nous grandissons, c'est cela l'important pour moi ; que nous orientions vers un but qui, certes, s'éloigne à chaque fois que nous nous en approchons.

____ Ingeborg Bachmann. 1959
( Extrait du discours prononcé lors de la remise du prix de la meilleure pièce radiophonique, prix décerné par les aveugles de guerre. )                 Traduction de Françoise Rétif.