samedi 22 octobre 2016

Encore

Sur son passage, le vent violent arrache cinq cartes sans atout de la main du joueur de poker fatigué, avachi sur son siège face au tapis vert. Soulevées dans les airs, poussées par le vent, les cinq lames effilées, sans as, mettent en lambeaux le bel et délicat ouvrage qu'elle avait suspendu aux basses branches d'un vieux bouleau. Le vent tombe. Plus loin, hors du territoire, les cartes s'abattent, mortes. La large toile vulnérable aux longs fils d'argent bleutés, si patiemment tramée, est maintenant totalement anéantie. L'araignée brune aux doigts rouges recommence à tisser. Encore.